Partenaires

Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

17 rue de la Sorbonne
75005 Paris

Partenaires

Logo tutelle

Accueil du site > Champs de recherche > Techniques - technologies > Histoire des techniques et archéologie > Métallurgie du fer et des métaux non-ferreux

Métallurgie du fer et des métaux non-ferreux

En collaboration avec Paul Benoît, Pierrick Tigreat, Aurore Doridot et Nicolas Thomas.


L’industrie du fer est actuellement explorée sous des aspects quantitatifs par un groupe de travail constitué dans ce sens autour du LAMOP, rassemblant des chercheurs d’horizons divers, notamment l’UMR 5060 (Archéomatériaux). A l’aide d’études de textes (comptabilités notamment), des fouilles et expérimentations, des comparaisons ethnographiques, la production de fer et sa consommation vont être évaluées tout au long du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. L’augmentation de la production lors du passage de la méthode directe à la méthode indirecte est étudiée en relation avec les transformations dans les structures et les rythmes de production, les modifications des circuits de distribution et l’impact sur le milieu (D. Arribet-Deroin).
Concernant la sidérurgie directe, l’approche privilégiée est celle de l’archéologie expérimentale. A l’exemple de la journée d’études de mars 2008, d’autres rencontres sont prévues pour favoriser l’échange entre chercheurs sur leurs problématiques, leurs méthodes, leurs résultats. Des opérations vont être menées sur le site de Fontenay en vue de comprendre les pratiques des métallurgistes du Moyen Age pour obtenir des produits semi-finis ou finis à partir du minerai réduit sur place. Seront réalisées une enclume-tas comme il en a existé au haut Moyen Âge et des barres de fer du même type que celles qui ont servi d’armatures aux vitraux des cathédrales gothiques. Un programme de recherche sur l’utilisation du marteau hydraulique, fondé sur une étude documentaire, est en préparation. L’installation du marteau hydraulique à Fontenay donnera la possibilité aux chercheurs d’expérimenter la mise en forme des fers et d’étudier la mécanisation de la sidérurgie par une approche croisée avec les textes et l’archéométrie (P. Benoit, D. Arribet-Deroin, Pierrick Tigreat).
Les études sur le procédé indirect, outre l’approche quantitative, vont se développer autour d’une synthèse à l’échelle de la France du Nord à partir d’études régionales, de contacts avec les chercheurs français et étrangers (Angleterre, Allemagne notamment) en utilisant l’ensemble des sources disponibles et en collaboration avec l’UMR 5060. Les nouveaux produits en fonte seront également étudiés (boulets et marmites). Les recherches anciennes sur le site de Minot (Côte d’Or) feront l’objet d’une présentation au musée de Châtillon-sur-Seine qui permettront une reprise des travaux sur le site (D. Arribet-Deroin, P. Benoit).


- Métallurgie des non-ferreux
Les deux thèses en cours sur les alliages cuivreux (A. Doridot, N. Thomas) sont en cours d’achèvement. Elles seront suivies d’une synthèse sur le sujet.
Dans le cadre du programme de recherches expérimentales sur la métallurgie des alliages à base cuivre, le four fouillé à l’hôtel de Mongelas par N. Thomas sera reconstruit à Saint-Denis. Des opérations y seront conduites afin d’évaluer l’impact des paramètres architecturaux sur le fonctionnement des fours (rendements et températures). Dans un second temps, on édifiera un four à feu par dessus pour des coulée monumentales (cloches, canons). Ces opérations seront menées en collaboration avec l’Unité d’archéologie de la ville de Saint-Denis et la région Wallonie. Il est prévu de participer à un projet franco-belge concernant les fonderies de cuivre de Dinant et de Bouvignes et l’étude d’une fonderie de cuivre du début de l’époque moderne près de Marseille (N. Thomas).

Concernant le plomb et l’argent, les recherches se poursuivent sur le site de Jabali (Yémen) en collaboration avec les UMR 5060 et 8167, et sur le plomb argentifère dans la France médiévale avec la publication de nouveaux résultats concernant Pampailly (Rhône) et l’utilisation du plomb dans la construction (P. Benoit).