Partenaires

Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

17 rue de la Sorbonne
75005 Paris

Partenaires

Logo tutelle

Accueil du site > Champs de recherche > Contraintes - Lien social > L’administration de la norme > L’administration de la justice

L’administration de la justice

Les États de la fin du Moyen Âge ont été en réformation permanente. Le phénomène traduit une insatisfaction, réelle probablement, devant les limites de la régulation judiciaire et les tentatives du pouvoir central d’y répondre avec plus ou moins de succès. La situation est cependant très différente dans le royaume de France, où s’amorce une lutte séculaire contre la lenteur et le coût des procédures en même temps qu’une entreprise de moralisation du personnel judiciaire, y compris les auxiliaires de justice (Valérie Toureille), et dans l’Empire, qui affronte une tragique pénurie de justice d’État. C’est tout l’intérêt d’une histoire comparée de prendre la mesure des écarts de part et d’autre du Rhin (Gisela Naegle). En France, des recherches récentes accréditent l’idée qu’une ville comme Saint-Quentin a pu constituer un véritable laboratoire de la conception que se faisait le parlement d’une administration et d’une justice locales gérées dans le strict respect de l’exactitude des normes (Sébastien Hamel). C’est entre autres ce que pourrait vérifier une étude systématique de la fonction du clerc de ville dans les communes de Picardie et de la Flandre du sud (Mathieu Joostens). Avec les recherches entreprises sur le terrain, assez différent, des villes brabançonnes (Bernard Dauven), ces études devraient renouveler l’approche des interactions entre pouvoir central et pouvoir local dans la France du Nord, les Pays-Bas et l’Empire. En marge de ces travaux, signalons aussi une enquête sur le sort que fait à la folie l’administration de la justice (Maud Ternon). Comment mettre la norme en œuvre lorsque ses sujets se définissent précisément par le fait qu’ils sont hors norme ?